Utopiales 2003

mardi 21 octobre 2003

Utopiales : en attendant le retour de Jules

Du 8 au 11 novembre, la 4e édition du festival de science-fiction de Nantes

Avant de célébrer, comme tant d'autres, le 100e anniversaire de la disparition de Jules Verne en 2005, Utopiales c'est normal pour une manifestation d'anticipation - prend une longueur d'avance. Du 8 au 11 novembre à la Cité des congrès, la 4e édition du festival de science-fiction de Nantes décolle tous azimuts pour de nouveaux voyages extraordinaires.

« Jules Verne a apporté la poésie de l'espace, le frisson de l'infini (...). Comparez vous-même le monde, le monde sans borne où nous fait entrer Jules Verne avec celui que nous peignent nos romans habituels, et mesurez la différence. Le roman moderne, c'est l'air du salon, du boudoir, souvent de l'alcôve ; c'est l'air renfermé. Le roman de Jules Verne, c'est l'air libre, c'est l'air vierge, c'est l'air irrespiré. On sent passer à travers ses poumons, quand on le lit, de grands souffles géants venus des profondeurs de l'illimité. On est enlevé à son petit coin de boue terrestre, à la petite banalité quotidienne, à la médiocrité des jours quelconques confinés dans la médiocrité des mêmes horizons clos. On devient un citoyen du monde, au sens littéral du terme. Devant nous se déroule le décor universel. Nous prenons possession de toute la terre, de tout le firmament. Mieux encore, nous prenons conscience du cosmos. »

C'est Anatole Le Braz qui, en 1906, écrivait cela dans la « Revue de la Bretagne ». L'hommage rendu à Jules, un an après sa mort, aurait pu figurer en préambule de la 4e édition d'Utopiales. De fait, le festival de SF qui aura lieu à Nantes du 8 au 11 novembre se place d'emblée sous le signe vernien.

Autour du thème « Les nouveaux voyages extraordinaires » qui « dépassent l'exploration géographique ou cosmique pour projeter la SF vers de nouveaux espaces intérieurs ou virtuels », Patrick Gyger et son équipe suivent la piste ouverte par Nemo, le sous-marinier, Michel Ardan, le spationaute et Oliver Lindenbrook, le vulcanologue.

Protéiforme, cette nouvelle expédition virtuelle, présidée par le romancier Pierre Bordage se fera via la littérature, la bande dessinée, le cinéma, les arts plastiques, les jeux vidéos, les jeux de rôles et les rencontres scientifiques. Ceci en présence de nombreux invités pour le plus grand plaisir des inconditionnels du genre.

Utopiales, du samedi 8 novembre au mardi 11 novembre inclus de 10 h à minuit à la Cité des congrès, 5 rue Valmy. Soirée Dead or Alive le 7 novembre de 22 h à 4 h du matin. Renseignements : Association du Festival international de science-fiction. Tél. 02 40 35 30 82. Tarifs : entrée journée : 6 € (réduit 4, 50 €) Passeport Festival comprenant les repas, les soirées spéciales : 2 jours, 122 € ; 3 jours, 183 €, 4 jours, 228 €. Inscriptions sur le site internet www.utopiales.org. Billetterie sur place.