Rubrique de Fans

Le menhir timide du Bélier

Cet article nous provient des montagnes du Bélier, plus précisément de Lancre, où réside actuellement son auteur. Il a non seulement nécessité de nombreuses heures de recherche, mais également l'utilisation de la magie de sorcières (avec la technique des emprunts).

Ont participé à cette recherche : Brancaleone; Jack; Lament; Mort-aux-Rats; Nounou Ogg; ReM; Ridculle; Shan (Et Waka; Enfant-melophage)

Comme tout le monde le sait dans le pays, au sommet de la lande de nos montagnes, se trouve le menhir le plus célèbre du disque. Cette célébrité lui vient de sa timidité maladive. En effet il nous a fallu beaucoup d'effort pour pouvoir affirmer non seulement qu'il fait la taille d'un homme mais surtout, qu'il existe vraiment. Et, si ici tout le monde le connais, personne n'a jamais pu dire pourquoi ce grand solitaire se cache à l'approche du moindre promeneur.

Avant tout nous allons répondre aux trois questions les plus courantes :
Comment est-on sur qu'il existe?

S'il est impossible de l'observer, il n'est pas impossible de le voir. En effet il disparaît lorsqu'on lui prête attention, donc lorsqu'on le regarde intentionnellement. Mais de nombreux témoignages de promeneurs rapportent qu'il apparaît parfois à la limite de la vision, lorsque que l'on fixe autre chose. C'est ainsi que les habitants ont commencé à se douter de son existence.
Comment a-t-on eu une description assez précise alors qu'on ne peux le regarder?
Les Montagnes du Bélier ont la grande chance et l'immense honneur de posséder de nombreuses sorcières. Et bien évidemment une sorcière se doit de tout savoir, pour ne jamais perdre la face devant les questions des habitants. Elles ont alors pensé à l'observer en utilisant la technique de l'emprunt. Le menhir ne fuyant pas les oiseaux, elles ont eu tout le temps nécessaire pour apporter une description précise.
Et enfin : Mais comment ça peut exister un truc comme ça ????
Il est important de rappeler que le menhir ne se trouve pas n'importe où, mais dans une des plus grandes réserves de magie du disque. Alors dans ce cas là on a plus qu'à conclure: Bah... fallait s'y attendre
Passons maintenant à ce qui nous intéresse le plus, les causes de sa timidité :

Comme dans tout village qui se respecte, les habitants des montagnes ont voulu savoir pourquoi le menhir se cachait (je précise que ce qui est chez eux basse curiosité est chez nous noble recherche). Chaque village, chaque hameau, et même chaque ferme reculée s'est donc fait son avis sur la question et de nombreuses théories en sont ressorties. Les plus fréquentes sont :

Et rigolons
Hahaha
Il est quand même difficilement croyable que ces balivernes aient tenue aussi longtemps... Et pourtant... Il est quand même évident qu'une brave et respectable femme comme Nounou Ogg ne peut être à l'origine de cet évènement. Comme il est évident que le menhir ne sait rien de ce que trament les druides dans leurs lointaines contrées. La vérité, la voici : Le menhir, à force de la présence très importante de la magie, a acquis une vie propre. Il a appris à se déplacer, et à observer. Je vous laisse alors imaginer le choc subit lorsqu'il a, pour la première fois, vu des nains s'attaquer à une montagne. Etant issus lui même d'une montagne il est arrivé a une conclusion; ses propres parents n'étaient pas de "taille" face aux nains, et ne pourraient rien pour lui. Il décida donc de fuir le lieu maudit, mais à chaque arrêt il lui semblait entendre des "hého hého" et des "or or or". Il continua donc, sans relâche, jusqu'au jour où il tomba sur les danseurs. Les huit amas météoritiques étaient imposants, et, malgré sa condition de simple menhir, il se sentit en sécurité et eu la sensation que rien ne pouvait l'atteindre ici. Les premiers temps se passèrent sans problème et notre menhir pensait avoir enfin trouvé le calme et le bonheur. Mais au bout d'un certain temps il sentit monter en lui un sentiment nouveau : les danseurs étaient plus gros que lui, plus admirés, plus puissants... La jalousie s'installa donc en lui, apportant par la même occasion, son ami le complexe. Ce complexe d'infériorité se mit à grandir jusqu'au jour où il ne fut plus supportable. Notre menhir décida donc de quitter le groupe et d'éviter tout promeneur pour que personne ne se moque de lui et de sa taille. Ce complexe, au fil des ans, se mua en timidité légendaire.
Les montagnes du Bélier regorgeant de lieux inaccessibles, on est en droit de se demander pourquoi le menhir reste sur sa lande? A cela aussi nous avons une réponse. Ce fut le plus dur à trouver car si la première partie pouvait se résoudre grâce à des constatations historiques, il fallut ici dresser un portrait psychologique du menhir, le premier portrait de roche. Le menhir souffrirait en fait d'un problème existentiel. Sa grande timidité l'a rendu célèbre dans tous les villages environnants. Et tous les étés, de plus en plus d'enfants organisaient des chasses pour l'observer. Notre menhir est d'un seul coup devenu célèbre et demandé. Son complexe lui criait à longueur de journée de fuir loin de la civilisation, mais cet intérêt des humains flattait son ego, qui lui, lui ordonnait de rester avec eux. Il est encore aujourd'hui face à ce problème, ne voulant pas fuir car appréciant sa nouvelle notoriété, tout en refusant de se montrer de peur que l'on se moque ou se désintéresse de lui.
On peut enfin s'interroger sur sa technique de fuite. N'ayant pas d'yeux, il est fortement probable qu'il soit très sensible aux vibrations du sol, et aux champs morphiques qui le renseignent sur la position de l'intrus. Il se débrouille ensuite pour bouger en même temps que le visiteur et rester dans son dos en permanence. Si, par le plus grand des hasards le visiteur en question arrive de face, il utilise une technique rare mais efficace: il se place devant la tache de Mariotte. Il s'agit du défaut de l'oeil où les axones du nerf optique rejoignent la rétine. On ne peut donc pas le voir et il lui suffit d'attendre le moment favorable pour filer à l'arrière.
c'était donc le résultat de nos recherches. Ils seraient sûrement très instructif de pouvoir le capturer momentanément pour pouvoir l'étudier de plus près. L'idée d'une chasse au menhir avec un dolmen comme appât a été lancée. Il ne manque plus qu'un artisant-ingenieux nous trouve la technique la mieux adaptée.